La Planète des singes : Suprématie

Hello los compañeros ! Je ne sais pas d’où me vient cet élan espagnol mais il est là ! Bref. Vous l’avez deviné, je reviens aujourd’hui pour vous parler du dernier La Planète des singes ! Je suis allée le voir avec le centre…

J’avais été voir le premier film du reboot (Les Origines il me semble) et je ne connaissais pas du tout (seulement de nom, ne me jetez pas des pierres !). Je découvrais donc l’univers de La Planète des singes… Mais je n’avais pas été totalement convaincue et/ou fascinée. Il faut dire que tout ce qui touche aux animaux me mets facilement mal à l’aise (je pleure facilement), et encore plus qu’on on fait des expériences sur eux… Bref. Je n’avais donc pas été voir le film suivant, logique ! Mais du coup je suis un peu perdue… Qui est Koba ? Qu’a-t-il fait précisément… C’est assez flou cette histoire !

Néanmoins, je retrouve tout de même César, à la tête d’une petite famille mais aussi et surtout d’une ribambelle de singes qui sont tous menacés par un méchant colonel (Woody Harrelson) qui veut, évidemment, montrer c’est qui le patron, c’est-à-dire : l’HUMAIN ! C’est un débat sans fin et toujours d’actualité, l’Humain est le boss, peu importe les conséquences de ses actes (notamment sur la nature), il a toujours raison, pas vrai ?

César et les singes se retrouvent donc menacés et décident de partir… Oui sauf que forcément, tout ne se passe pas comme prévu, bien sûr ! Ils sont stoppés net dans leur épopée et sont forcés de « travailler » pour le colonel, pour le protéger des autres humains… Oui parce qu’il y a une épidémie de je ne sais quoi (si vous le savez, dites le moi du coup !) et les autres humains sont vénère contre le colonel parce que celui a tué les personnes (soldats, femmes, enfants) touchés par la maladie… Autant dire que c’est un sacré pourri ce colonel… Breeeef. Du coup le colonel est menacé (pauvre petit) et il a besoin de se protéger.. D’où l’intervention des singes ! Vous connaissez César, il ne va le laisser faire et va donc tout faire pour sauver ses singes et leur offrir le havre de paix qu’ils méritent tous !

Au programme, une petite fille muette et un singe rigolo viennent renforcé l’équipe de choc de César… La mission est presque un succès… A deux trois détail prêt : César, dans la bataille finale, a été touché… Bon par contre, ce pourri de colonel se retrouve lui-même contaminé par le virus et lâche comme il est, décide de se suicider.

D’aucune manière je ne supporte le traitement infligé aux singes et j’étais mal à l’aise pendant une grande partie du film. Cependant la tournure des événements m’a fait apprécier ce film. J’ai apprécié la collaboration César/petite fille pour sauver les autres singes. Comme je l’ai dit plus haut, je ne comprend pas l’histoire du virus et de Koba… Mais une chose est sûre : César ne voulait pas ressembler à Koba !

Je recommande malgré tout ce film… Au final ce sont les singes qui gagnent et les Humains n’ont qu’à bien se tenir ! Et vous, qu’avez-vous pensé de ce film ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :