Spider-Man: Far From Home

Hellooo ! Comment va ? Aujourd’hui on se retrouve pour le dernier film que je suis allée voir au cinéma. Il s’agit bien sûr de Spider-Man : Far From Home. Attention aux spoilers !

On se retrouve donc quelque temps après les évènements du dernier Avengers. Peter (Tom Holland) retourne à sa vie de lycéen et s’apprête d’ailleurs à partir en voyage scolaire en Europe. Ouais, ils ont les moyens dans son lycée. Bref. Tante May (Marisa Tomei) est toujours à fond dans le délire Spider-Man, même lors du voyage scolaire puisqu’elle glisse le costume de l’homme-araignée dans la valise de Peter, chose qu’il avait expressément refusé de faire lui-même car il voulait profiter de ce voyage comme des vacances. Ça se comprend, après tous les évènements et surtout pour un ado de 16 ans, on a juste envie de profiter de la vie sans jouer au superhéros.

Entre-temps, Fury (Samuel L. Jackson) rencontre un nouvel superhéros (Jack Gyllenhaal) au Mexique alors même qu’il était venu menait son enquête quant à un phénomène assez suspect. Bref, Beck expliquera à Fury que ce phénomène vient de sa Terre à lui. Oui, car Beck est un terrien d’un autre système / dimension. C’est exactement la même Terre que la nôtre. Bref, donc je disais, ce phénomène vient d’une autre Terre et Beck veut se venger car ce phénomène (la terre) accompagné de ses petits copains : l’eau, le feu et l’air ont détruit sa Terre et donc sa famille.

Départ pour l’Europe. Peter est amoureux et va tenter une approche vers MJ (Zendaya)… sans trop de succès. Fury arrivera non sans mal à rencontrer Peter et il lui remettra des lunettes, celles de Tony et en profitera pour lui expliquer ce qu’il se passe avec les éléments. Peter dit non, il veut profiter de ce voyage scolaire comme des vacances et non pas comme un boulot de superhéros.

Comme c’est louche, l’élément eau est à Venise, précisément à l’endroit où se trouve Peter. Ça alors, la nature est bien faite, non ? Peter tente de l’arrêter, seul, sans trop de succès. Beck va rapidement lui venir en aide et heureusement, ils parviennent tout deux à arrêter cet élément. Peter a normalement réussi à ne pas se faire identifier par les autres…

Et ensuite, on arrive dans le cœur du film, le moment tant attendu : Peter se décide enfin, malgré lui hein entendons-nous bien, à sauver le Monde. Direction Prague où un autre élémental (c’est leur nom au fait !) montre encore le bout de son nez. Et c’est également le moment où le dénouement va atteindre son apogée. Du coup, je m’arrête là car ça sera full spoiler et ce n’est pas ce que je recherche.

Maintenant mon avis : j’y ai presque cru au début, disons que je voulais y croire. Après Endgame je voulais vraiment y croire, que le monde pouvait continuer de tourner et surtout que les superhéros pouvaient toujours défendre ce monde. Cependant, j’avais quand même des doutes, de part la structure type des films. On retrouve cette structure dans touuuuus les films malheureusement mais là, encore une fois, j’avoue que c’était « bien ficelé » (ou alors c’est vraiment que je voulais y croire).  Le méchant du film en plus s’en prend directement à Stark Industrues, et ça, no way ! C’est dommage, car son rôle de mentor, à l’instar de Tony, envers Peter pouvait être grandement intéressant… dommage.

La technologie utilisée par le méchant, technologie clairement développée en collaboration avec Stark Industries, est vraiment intéressante ! Dommage qu’elle serve à faire le mal mais technologie très intéressante je dois dire.

Idem avec les lunettes Stark : EDITH. C’est l’alter-ego de JARVIS mais sous forme de lunettes, bref, encore un gadget qu’on rêverait d’avoir, même si Peter a failli lancer un missile sur son bus pour anéantir son rival aha !

Encore une fois, j’ai vraiment l’impression que les femmes sont de plus en plus présentes dans nos films de superhéros. Ici, MJ et Betty (Angourie Rice) font partis de celles qui ont réussi non seulement à se défendre mais à défendre d’autres personnes du danger.

On remarque, grâce (à cause ?) à la technologie de Beck que Peter est toujours profondément touché par Endgame et qu’il ne se voit pas NI concilier sa vie de lycéen à celle de superhéros NI remplacer Iron-Man qui est tout évidence plus expérimenté que lui… bref, on constate vraiment le mal-être du lycéen et il devient beaucoup plus touchant. J’avoue avoir eu du mal dans le premier film, un peu trop déconneur à mon goût, j’ai grandi et je suis devenue plus mature, donc voir l’humour un peu douteux d’un jeune lycéen j’avais du mal. Mais là, on découvre plutôt un lycéen plus calme, plus posé, évidemment à cause de ce qu’il a vécu. Mais moi ça me convient davantage et j’apprécie beaucoup plus Spider-Man comme ça.

Scène post-générique 1 : Beck, connard (pardon) jusqu’au bout. Il a tout manigancé et a tendu un piège énooooorme à Peter et vient clairement de niquer sa carrière mais aussi celle du SHIELD.

Scène post-générique 2 : Alors comme ça Fury est en vacances dans l’espace ? bah bravo !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :