La casa de papel (3×01)

Reeee ! On se retrouve de nouveau pour le retour de La casa de papel. Comme je l’ai dit, je regarderai les épisodes aux alentours du vendredi je pense. Bref.

– Tous les personnages restant après le final de la partie 2 sont en binôme éparpillés aux quatre coins du globe, comme El Profesor l’a très chaudement recommandé. Rio avec Tokyo, Denver avec Monica, Nairobi avec Helsinki et El Profesor avec Lisbonne (aka le lieutenant).

– Comme à son habitude, Tokyo gâche tout, et elle l’assume directement en disant qu’en voulant faire ce qu’elle voulait, elle gâche le monde tout rose dans lequel elle vivait avec Rio. Bref, on a l’habitude à ce qu’elle ne respecte pas les règles. Du coup, Rio se fait prendre, elle, elle arrive à s’en sortir… comme d’hab quoi.

– El Profesor avait tout prévu, notamment si quelqu’un venait à se retrouver dans une situation délicate. C’est alors qu’il retrouve rapidement Tokyo. Et regroupe les autres afin de sauver Rio. Car d’après Lisbonne, on peut détenir quelqu’un 48 (ou 72) heures maximum… dans le cas présent, on est à plus d’une dizaine de jours, donc ça sent très mauvais pour notre ami Rio.

– Grosse partie de l’épisode à observer Tokyo et Rio sur leur île… on ne se concentre sur le futur plan qu’à la fin, environ aux 10 dernières minutes.

– Le plan ? parlons-en. Braquer la banque de l’or espagnole. Un truc comme ça. On passe de la maison de la monnaie à la maison de l’or qui askip est un plan suicide. C’était Berlin à l’origine de ce plan. Il l’avait conçu avec un ami à lui et ont trouvé un plan « faisable » mais tout de même tandax.

– Alors vous me direz… mais quel rapport avec Rio ? Comme expliqué dans l’épisode : il faut déclarer la guerre pour pouvoir se faire voir et pour tout d’abord localiser le jeune homme. Et comme il faut que ce soit gros, l’équipe décide de sortir un énorme dirigeable, rempli de billets, qu’ils déverseront dans les rues de Madrid. Cette scène m’a d’ailleurs beaucoup fait penser à Now You See Me.

– De nouveaux personnages pour combler les pertes. Une nouvelle équipe d’enquêteurs pour retrouver et arrêter toute l’équipe.

– Et de nouveau, Arturito. Toujours en vie celui-ci et est perçu comme un héros. Il donne même des discours inspirants. Bon, la seule chose intéressante et vraie qu’il dit dans tout son bla-bla, c’est bien l’incompréhension face à l’adulation des citoyens envers les braqueurs. Ça, d’accord. Mais sinon, SINON, il s’invente clairement une vie. Sacré Arturito.

En bref, j’avais un peu peur d’une nouvelle saison mais elle a l’air pas mal. A voir bien sûr la suite, mais moi je valide le premier épisode.

Un commentaire sur “La casa de papel (3×01)

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :