Captain America : First Avenger

Hellooo ! aujourd’hui on se retrouve pour un film visionné à la TV il y a quelques temps. Pas vraiment fan du héros de l’Amérique, je me suis dit qu’il fallait quand même que je vous en fasse un avis afin de compléter mes films de la MCU. Du coup, attention spoiler : j’ai redécouvert le héros de l’Amérique !

1942. Steve Rogers, un jeune gringalet veut à tout prix rejoindre les rangs de l’armée pour venir en aide aux Alliés… sauf qu’au vu de sa carrure effrayante (c’est faux), il n’est pas accepté. En revanche, son ami Barnes lui rejoint sans soucis l’armée.

Une chose en entrainant une autre, notamment grâce à ses valeurs plus que patriotiques, Steve réussit à rejoindre l’armée en réalisant une expérience… clairement c’est de la triche, car on transforme les capacités et conditions physiques d’un homme pour le rendre presque invincible… m’enfin bon. Je préfère que ce soit les Alliés qui en profite plutôt qu’Hitler. Donc. C’est le père Stark qui aide à cette expérience et transforme le gringalet Rogers en Captain. Et ça sera également Stark qui va concevoir le costume et le bouclier (en vibranium) de Captain.

Il est bon de noter qu’avant de rejoindre réellement l’armée, Captain America était plus ou moins une marque déposée et était clairement un spot publicitaire pour justement rejoindre l’armée.

L’ennemi du film, de Captain America et surtout de la guerre : HYDRA. HYDRA collabore plus ou moins avec Hitler, sauf qu’ils n’ont pas les mêmes objectifs. L’HYDRA veut davantage de pouvoir et de domination… bref. L’HYDRA récupère le cube cosmique d’Odin… vous savez, le cube plein de pouvoir ! bon, le fait est qu’à ce moment-là, on n’en savait pas autant !

Steve, avant de faire l’expérience, rencontre l’agent Carter pour qui il a un crush assez directement. Elle est elle-même dans l’armée et ne se laisse pas faire.

Nos jours. On trouve un corps congelé. Il s’avère évidemment que c’est Captain. Un peu à la Hibernatus, le choc pour Captain est assez présent… mais il va devoir faire avec. Et en plus il gère plutôt bien. Je ne sais pas si je réagirais aussi bien à sa place…

Comme je l’ai dit, j’ai un regard nouveau sur ce film après cette visualisation. Je dois dire qu’à l’époque je n’avais peut-être pas regardé de façon assidue… même là, après 1h30 de film je crois, je commençais déjà à décrocher… peut-être l’époque à laquelle le film se situe n’est pas la meilleure pour moi. J’adore les faits historiques, mais je dois bien avouer que les deux guerres mondiales… on en bouffe trop à l’école et ça m’en dégoute presque… bien sûr que c’est important, mais j’ai réellement l’impression de n’avoir étudié QUE ÇA  du collège au lycée… bref. Là n’est pas le sujet.

Steve Rogers est clairement patriote même s’il n’a pas les épaules pour assurer sur le terrain, et c’est la raison pour laquelle il devient le Captain. Sa détermination, sa volonté à vouloir le bien dans le monde fait qu’il a les épaules pour cela. Il cherchera toujours à faire le bien pour l’humanité, quitte à ne pas être heureux (ici se sacrifier).

Film pas trop mal… ce n’est pas devenu mon superhéros favori mais je comprends un peu mieux pourquoi il peut être apprécié aha. Sur ce, la bise.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :